Prestoc’h, Ya, Krogit

Un nouveau cycle de Gouren.
Il s’agit de lutte bretonne dont le but est de faire tomber son adversaire sur le dos. Ce sport a été inventé au 4ème siècle après JC. C’était un jeu pratiqué par les paysans bretons après leur travail aux champs. Ils portaient la tenue traditionnelle la « roched » et le « bragou. »

Les lutteurs portent aujourd’hui un pantalon noir qui s’arrête aux genoux et une chemise épaisse.

Nous avons commencé par un rappel des règles principales du Gouren :

– On ne doit pas faire de mal à l’adversaire.

– On accompagne la chute de l’adversaire

– Et bien entendu comme dans tous les sports on respecte les autres.

Nous avons ensuite à notre tour enfilé la roched (qui se prononce « rochette ») cette fameuse chemise en tissu épais pour pouvoir bien agripper notre adversaire. Nous n’avons le droit que d’agripper la roched et elle seulement.

Pour pratiquer ce sport nous avons revu le vocabulaire spécial en breton :

-Prestoc’h : (qui se prononce « prestor ») signifie prêts ?


– Ya : qui veut dire oui


– Krogit : qui signifie partez

– Diben :qui signifie fin

Nous avons ensuite retravaillé deux mouvements. Nous les avons travaillés à genoux mais il faut savoir que le Gouren se pratique debout.

Le volant :


on place ses deux mains sur les épaules de l adversaire en saisissant sa roched. Puis on le tourne de gauche à droite puis d’un coup sec on le met à terre mais toujours sur le dos.

Le retournement  :


On place toujours nos deux mains sur les épaules de l’adversaire ensuite on vient coller notre dos sur le ventre de l’autre lutteur, et après on lui fait le mouvement du volant pour le mettre sur le dos.

Mais avant de commencer tout combat, on se salue en se serrant la main.


 

Après chaque séance, on s’allonge au sol en fermant les yeux afin de se calmer.

 
 

 

 

 

 

Articles récents